Un mur de la colère au lycée – Lycée Léonard de Vinci Périgueux

Un mur de la colère au lycée

Aujourd’hui a eu lieu l’inauguration du Mur de la colère en présence de Mme VOLPATO représentant la Région, Mme de MAYAUD représentant la Mairie de Périgueux, Mme FERREIRA DE CARVALHO infirmière conseillère technique, représentant Monsieur l’Inspecteur d’Académie, Mme MOREAU chargée de mission promotion de la santé à la DSDEN, M. MICHEL Proviseur adjoint du Lycée, Mme HERNANDEZ gestionnaire, Mme TAVERNIER assistante sociale, Mme HZEBROUCQ auteure, muséographe, créatrice de l’Infirmerie à Émotions et du Mur de la Colère en collaboration et sur l’initiative de Mme REMY infirmière du Lycée. De nombreux journalistes étaient présents (La DL, SUD OUEST, L’Écho Dordogne et France Bleu Périgord).

Le projet a débuté il y a deux ans par le constat d’un nombre non négligeable de jeunes ayant des difficultés à gérer leurs émotions. Une formation sur  la « gestion de l’agressivité des usagers » a permis de constater que la colère est une émotion qui doit pouvoir s’exprimer.

Mais comment le faire ? Sans se faire mal ? Sans faire mal aux autres ? Comment au final gérer cette émotion ?

mur colère 1

Le Mur qui a été inauguré servira d’outil de médiation pour aider à gérer la colère : Les élèves sont invités dans un premier temps à coller des billets d’humeur, des dessins, … qu’ils pourront détruire plus tard.

mur officiels

La présentation de ce mur sera faite dans les classes.

Cette action intègre les objectifs du CESC de l’établissement (Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté). Car l’objectif est de favoriser la gestion des émotions et notamment celle de la colère afin de permettre un développement harmonieux de l’individu. La gestion de cette émotion devant permettre aussi une meilleure estime de soi et la baisse des actes auto ou hétéro-agressifs. Il s’agit au final d’améliorer le climat scolaire et le « mieux vivre ensemble ».

Le financement est assuré par L’ARS et le RECTORAT. Ce travail a été encouragé et soutenu par la proviseure Madame JARDEL.

Mur colère 2

Articles relayés dans la presse :