Interview de Lilian en stage à Malte !

Lilan Maury, après un bac pro EEEC, participe lui aussi au programme Erasmus Aquitapro. Il répond à nos questions :

WP_20170325_16_07_13_Pro

 

lilian

Quels ont été les moments les plus difficiles avant le départ ?

Il y a eu premièrement la recherche d’un logement qui a pris énormément de temps puis le stage; qui n’aurait pas été simple à trouver tout seul… Et enfin le jour du départ, car je ne savais pas du tout à quoi m’attendre une fois arrivé la-bas.

Après le départ ?

Dès l’arrivée, pour trouver son chemin ce n’est pas facile. Et le fait de ne pas avoir d’appartement dès le départ.. Enfin, le manque de la France si je puis dire, la famille…

La France te manque-t-elle ?

Oui, bien évidemment la France me manque. Même si 6 mois ce n’est pas long…

Que te manque-t-il de la France ?

La famille, les amis, la nourriture, la campagne.

Est-ce que l’adaptation a été dure au travail ?

Un peu au début car il faut se faire à la langue mais sinon niveau travail cela n’a pas été dur. Mon employeur me donne un peu d’argent en fin de mois pour compléter mas bourse Erasmus et pour me récompenser des me heures supplémentaires.

As-tu progressé en anglais général ? technique ?

Oui, j’ai beaucoup progressé en général mais c’est aussi grâce au technique.

As-tu fait des connaissances de jeunes européens ? Maltais ? Comment ?

J’ai eu la chance de rencontrer d’autres jeunes européens car j’étais en auberge de jeunesse puis en sortant dans les clubs de l’île mais aussi des Maltais avec le travail. Je visite l’ïle avec les autres stagiaires Erasmus d’Aquitapro : Louis et Romain sortant de BTS, Amaïa et Aurianne sortant de bac pro esthétique…. Nous sommes à présent une bande d’amis soudés.

Qu’est-ce qui te plaît le plus à Malte ?

La météo, je pense que c’est ce qu’il y a de mieux ici ! Et aussi le fait d’être en appartement.

Les façons de travailler sont-elles différentes ?

Parfois oui, notamment les normes qui ne sont pas pareilles qu’en France. J’ai aussi l’occasion de travailler sur de gros chantiers (hôtels) avec des équipes de multiples nationalités.

Côté budget est-ce que tu arrives à joindre les deux bouts avec la bourse Erasmus ?

En général oui, mais parfois c’est limite; il vaut mieux avoir un peu d’argent de côté.

Quels conseils donnerais-tu aux élèves partant en stage à Malte ?

De trouver logement et stage avant d’aller à Malte, et que même si leur anglais est très basique, on peut arriver à s’en sortir malgré tout.

Que veux-tu faire l’an prochain ?

Je veux continuer sur un BTS MS Option SP ( Maintenance des Systèmes Option Systèmes de Productions ) en alternance. J’ai fait mes vœux APB depuis Malte. La majorité des stagiaires Erasmus Aquitapro comme moi reprennent leurs études après leur séjours en Europe.

Si c’était à refaire, le ferais-tu ?

Le projet oui, mais je ne le referais pas à Malte, j’aimerais découvrir un autre pays.

Merci Lilian !

IMG_20170511_143710